Poids économique du secteur

Les entreprises actives dans le secteur

Afin d'être considéré comme une entreprise faisant partie du secteur autobus et autocar, trois conditions doivent être remplies : (1) l'entreprise doit être établie en Belgique et (2) l'entreprise doit effectuer des services de transport collectif par route, c'est-à-dire du transport de personnes rémunéré avec des véhicules de classe M2 et M3 (9+1 places ou plus) et (3) l'entreprise doit faire partie du secteur privé.

Afin d'avoir une vue sur le nombre d'entreprises satisfaisant ses conditions, des informations de trois sources différents ont été rassemblées : la liste des membres de la fédération d'employeurs FBAA, la base de données du Fonds Social Autobus et Autocar et la base de données du SPF Mobilité. Ainsi, nous recevons une liste des entreprises étant membres de la fédération, et/ou ayant payé des prestations dans le Commission Paritaire 140.01 et/ou ayant une licence autocar.

Le désavantage de cette procédure c'est que deux groupes d'entreprises peuvent être oubliés : (1) les entreprises non-membres de la Fédération qui sont uniquement actives en services réguliers spécialisés et qui n'ont pas de chauffeurs rémunérés ainsi que (2) les chauffeurs indépendants. Cependant, l'expérience démontre que dans la réalité ces deux groupes sont très petits.

Un autre élément important : les entreprises identifiées ne sont pas toutes uniquement actives dans le secteur autobus et autocar. Parfois les activités liées à notre secteur représentent seulement une partie limitée des activités de l'entreprise. En outre, toutes les entreprises dans la liste ne sont pas des entreprises indépendantes. Par exemple, après des consolidations dans le secteur, les entités juridiques originelles continuent à fonctionner.

Tous les chiffres concernent l'année 2016.

Sous-secteurs

Traditionnellement, il existe trois sous-secteurs au sein du secteur des autobus et autocars, à savoir les services réguliers (transports urbains et régionaux pour le compte de De Lijn et du TEC), les services réguliers spécialisés (principalement le transport scolaire et le transport de travailleurs) et les services occasionnels (tourisme, voyages d'affaires, voyages scolaires, supporters de football et toutes les autres formes de transport occasionnel par autobus). Sur la base des données collectées dans le cadre d'une enquête de l'ICB, une estimation du nombre d'exploitations actives dans ces différents sous-secteurs a été faite.

  Nombre entreprises (2016) % entreprises Nombre entreprises (2017) % entreprises
Services réguliers 121 24 121 24
Services spécialisés 263 53 249 50
Service occasionnel 369 74 - -

Chiffre d'affaires

Le poids économique d'un secteur se reflète probablement mieux dans le chiffre d'affaires cumulé réalisé par les entreprises. Le chiffre d'affaires a été estimé à partir d'une combinaison de données d'enquête réunies et de données administratives de De Lijn et du TEC.