Réglementation en Commun

Ouvriers > Suspension du Contrat de Travail > Chômage Temporaire > Réglementation en Commun

L'ouvrier a droit, pour chaque jour pendant lequel il n'a pas travaillé, à un supplément aux allocations de chômage dues pour suspension de l'exécution de son contrat. Le montant minimum du supplément est fixé à deux euros par jour pendant lequel il n'a pas travaillé.[1]



[1] Article 51, § 8 de loi du 3 juillet 1978 relative aux contrats de travail, M.B., 22 août 1978.