Régime Salarial pour les Employés

Employés > Régime Salarial pour les Employés

Les barèmes salariaux de la CPAE n° 200 étaient basés sur l'âge de l'employé.

Depuis le 1er novembre 2009, Les barèmes salariaux sont fixés sur base du nombre d'années d'expérience professionnelle.[1]

Deux échelles barémiques sont d'application :

  • le barème 1 : applicable aux employés qui entrent en service dans l'entreprise ;
  • le barème 2 : applicable aux employés qui sont en service depuis un an dans la même entreprise et dans la même catégorie.

Les périodes de prestations à temps partiel sont assimilées à des prestations à temps plein pour la fixation de la période d'expérience professionnelle.

Certains cas de suspension du contrat de travail sont assimilés à des prestations effectives.

Il s'agit de[2] :

  • périodes d'accidents du travail ou de maladies professionnelles;
  • périodes de maladie jusqu'à une période de maximum trois ans;
  • des congés thématiques ou des périodes de crédit-temps de maximum trois ans ;
  • un an maximum en cas de crédit-temps ordinaire complet ;
  • un an en cas de chômage complet indemnisé pour ceux qui comptent moins de 15 ans d'expérience professionnelle; deux ans en cas de chômage complet indemnisé pour ceux qui comptent plus de 15 ans d'expérience professionnelle ;
  • le congé de maternité;
  • les périodes de congé prophylactiques ;
  • l'application des mesures de crise telles que prévues par la loi de crise.

Au sein de la CP 200, les salaires sont indexés chaque année au premier janvier. Voici les salaires en vigueur à partir du 01/01/2018.


Barème 1

employés qui entrent en service dans l'entreprise

Barème 2 

employés qui sont en service depuis 1 an dans la même entreprise et dans la même catégorie

[1] Convention collective du 28 septembre 2009 fixant les barèmes minimums sectoriels sur la base de l'expérience professionnelle, ratifiée par l'arrêté royal du 21 février 2010, M.B., 12 avril 2010 (ci-après la convention collective du 28 septembre 2009).

[2] Article 3, § 3, de la convention collective de travail du 28 septembre 2009.